Fleurs, Arômes et Botaniques est parti à la rencontre de Thomas Dassonville, créateur de La Ferme à Fleurs avec qui nous travaillons depuis quelques mois. 

 

Soucieuses de l’intégrité de nos fournisseurs, il nous a accordé un petit interview. 

Qu’est ce que La Ferme à Fleurs ?

TD : La ferme à Fleurs est une ferme florale, dans laquelle je fais grandir des plantes afin d’en faire des fleurs coupées tout en respectant leur cycle naturel.

 

Comment vous est venue l’idée de ce concept ?

TD : L’idée m’est venue quand j’ai décidé d’arrêter mon ancien métier pour faire un métier qui me tenait vraiment à cœur. Étant fleuriste de formation, je voulais revenir aux sources mais je ne voulais pas acheter mes fleurs en Hollande sachant qu’elles venaient des quatre coins du monde. Je me suis dit que j’allais les faire pousser moi même.

 

Quelles sont les grands étapes de la production de fleurs ?

TD : Les étapes varient en fonction du type de plante. Pour les vivaces une fois plantées, il suffit de les entretenir et veiller à ce qu’elles aient de l’eau, mais pas trop non plus. Pour les plantes annuelles, le process est plus long, car il faut d’abord travailler la terre, en parallèle faire les semis, planter et surveiller la croissance des plantes tout en évitant qu’elles se fassent envahir par les mauvaises herbes ou dévorer par les limaces et escargots. Ensuite, toutes les semaines je coupe celle qui sont arrivées à maturité. A l’automne on nettoie les pieds et protège les plus fragiles afin qu’elles passent un hiver au repos, et au printemps le cycle recommence.

 

Comment choisissez-vous les variétés de fleurs que vous souhaitez produire ?

TD : Je les choisis en priorité par rapport à leur tenue une fois coupées, les hauteurs de tige et en dernier lieu leur couleur.

 

A quoi ressemble une journée type chez La Ferme à Fleurs ?

TD : Tôt le matin je coupe les fleurs en fonction de la demande, ensuite je les prépare pour être livrées. L’après midi est très souvent réservé au désherbage et à l’entretien du champ et des plantes.

 

Quels sont vos engagements éco-responsables ?

TD : La plupart de mes plantes est issue d’une filière française ou européenne. Ensuite, je n’utilise que très peu de produits pour les soigner ou les protéger. Les seuls produits qui sont utilisés sont de l’engrais bio à base de guano et de l’anti limace bio à base de phosphate de ferrite. Je récupère mes graines chaque saison, donc n’achète plus rien venant de l’extérieur, et je vend uniquement en circuit court, c’est à dire à moins de 50 km de mon champ. Je limite aussi mon utilisation d’eau en plantant sur bâche, ce qui permet de garder de l’humidité, et les plantes sont arrosées avec un système de goutte à goutte qui leurs donnent moins de 50 cl par nuit quand il ne pleut pas. Mon champ permet aussi de faire vivre la biodiversité car j’ai énormément d’abeilles et de bourdons qui viennent butiner mes fleurs.

Quelle est votre fleur préférée ?

TD : Ma fleur préférée est le Zantedeschia ou appelé aussi Calla. C’est une sorte de petit Arum, souvent avec des couleurs vives et qui est très amusant à travailler pour les fleuristes.

Merci à Thomas d’avoir répondu à nos questions. 

 

Verified by MonsterInsights